Androgynie, rock n’ roll, mélange des genres

Question :

Bonjour, je souhaite travailler sur l’androgynie dans le rock’n’roll et le mélange des genres. Pouvez-vous m’aider dans ma recherche et m’indiquer quelques ouvrages références ?

Merci beaucoup.

Réponse :

Bonjour,

Vous envisagez la question de l’androgynie et du genre comme s’inscrivant dans un courant musical populaire, le rock n’ roll. La représentation d’une sexualité ambigüe dans le rock n’ roll est héritière du dandysme dans les arts.

On peut remonter probablement jusqu’aux artistes cabarettistes et même aux opéras pour traiter la question, mais il est plus certain que le premier avatar de l’androgynie dans le rock n’ roll est Little Richard. Vous trouverez la matière sur la question de l’ambigüité sexuelle de Little Richard dans l’ouvrage :

Sweet soul music [Texte imprimé] : rhythm & blues et rêve sudiste de liberté
Guralnick, Peter (1943-….) / Allia / 2003.

Le phénomène « queer » dans le rock prend son essor avec le rock théâtral qui engendre le courant « glam rock », jusqu’aux ramifications « gothic rock » actuelles. La tendance androgyne est très liée à la scène anglaise, pour le moins dans les groupes les plus populaires. Cela culmine avec des groupes à paillettes comme le Gary Glitter Band.

Le rock androgyne de David Bowie (et son look « Teddy Boy »), Lou Reed, Marc Bolan (du groupe T. Rex) est fortement influencé par le caractère multidisciplinaire de ces artistes (peintres, auteurs, plasticiens).

Sur David Bowie, vous trouverez des éléments dans les nombreuses biographies et ouvrages qui lui sont consacrés, comme :

David Bowie [Texte imprimé] Soligny, Jérôme (1959-….) / Nouv. éd. revue et augmentée / 10-18 / 2002

A propos de l’ambigüité sexuelle chez Lou Reed, vous pourez lire l’article « Comment je me suis castagné avec Lou Reed sans m’endormir une seule fois » de Lester Bangs (avatar du « Gonzo Journalism ») relatant sa rencontre avec l’artiste, extrait de l’ouvrage suivant :

Psychotic reactions & autres carburateurs flingués [Texte imprimé]
Bangs, Lester (1948-1982) / 2e édition / Tristam / 2006

Sur l’aspect vestimentaire excentrique, je vous conseille la lecture de l’article suivant sur CAIRN : https://www.cairn.info/. Cairn est un portail internet mis en place par quatre maisons d’édition (Belin, De Boeck, La Découverte et Erès), qui regroupe des publications francophones en sciences humaines et sociales :

Annie Burger-Roussennac « Goths et gothique aujourd’hui. Histoire d’une culture de jeunes à la mode », Sociétés & Représentations, 2/2005 (n° 20), p. 185-197.
URL : https://www.cairn.info/revue-societes-et-representations-200
5-2-page-185.htm
.
Cet article met notamment en lumière le réinvestissement de l’imagerie androgyne dans la mouvance New Wave.

Sur la question très précise du genre, je vous conseille la lecture de l’article suivant de Cédric Jamet, de l’université de Montréal :
http://www.post-scriptum.org/alpha/articles/2006_6_jamet.htm

Afin d’élargir les résultats de votre recherche, je vous conseille d’interroger le Sudoc (http://www.sudoc.abes.fr/). Ce catalogue collectif vous permet d’effectuer des recherches bibliographiques sur les collections des bibliothèques universitaires françaises et autres établissements de l’enseignement supérieur, ainsi que sur les collections de périodiques d’environ 2400 autres centres documentaires. Il permet également de savoir quelles bibliothèques détiennent ces documents.

Autant indiquer d’emblée que l’essentiel des sources sur le sujet sont issues de la recherche anglo-saxonne (phénomène culturel que l’on peut comprendre : les « classiques » de la « littérature rock » n’ont commencé à être traduits en français qu’à la fin des années 1990). Voici quelques exemples de résultats :

Queering the pitch : the new gay and lesbian musicology
2nd ed. / Routledge / 2006

Queer noises [Texte imprimé] : male and female homosexuality in twentieth-century music
Gill, John (1930-…) / University of Minnesota Press / impr. 1995

The queer encyclopedia of music, dance & musical theatre [Texte imprimé]
Cleis Press / cop. 2004

– Goth culture [Texte imprimé] : gender, sexuality and style
Brill, Dunja / Berg / cop.2008

Vous pourrez compléter votre travail par des recherches sur les artistes liés à l’iconographie rock, comme le photographe Robert Mapplethorpe, par exemple.

Enfin, puisque c’est d’actualité, vous pouvez visionner le film de Marie Losier consacré à l’artiste transdisciplinaire Genesis P-Orridge (fondateur du groupe de musique expérimentale bruitiste britannique Throbbing Gristle). Cet artiste a notamment modifié son corps pour atteindre une forme de gémelléité avec sa partenaire, « pandrogyne » (soit deux parties semblables formant un même être). Ce film s’intitule « The Ballad of Genesis and Lady Jaye » :
http://www.balladofgenesisandladyjaye.com/ballad/.

Cordialement,
Le service Rue des facs

http://www.ruedesfacs.fr