L’être humain doit-il se définir en opposition avec la nature ?

Question : 

Bonjour,

Dans le cadre d’un cours de « Philosophie de l’esprit » (étude du dualisme âme / corps, théories naturalistes, etc) on m’a assigné un sujet de dissertation : « L’être humain doit-il se définir en opposition avec la nature ? »

Je voulais savoir si vous aviez des recommandations bibliographiques ou autres qui correspondent précisément avec mon sujet.

Pour vous donner une idée, je pense utiliser des références comme Par delà nature et culture de Philippe Descola, des textes de Quine ou encore Introduction aux sciences cognitives de Dan Sperber.

Merci beaucoup pour votre aide.

Réponse : 

Bonjour,

Le service « Rue des facs » ne traitant pas les dissertations, il vous revient de dégager les problématiques de votre sujet et les orientations que vous souhaitez donner à votre recherche.

Je vous invite tout d’abord à consulter les documents de références tels que les articles d’encyclopédie, les œuvres critiques et les dictionnaires de notions de philosophie. Ainsi vous pourriez consulter les articles ci-dessous :

– Encyclopædia Universalis [ressource accessible en ligne]

L’Encyclopædia Universalis papier ou en ligne (sur abonnement) est l’encyclopédie généraliste française de référence pour une première recherche. Cette encyclopédie a l’intérêt d’être rédigée par des spécialistes et donc de proposer des informations fiables et validées. Consultez votre bibliothèque pour en connaître les modalités d’accès.

  • Françoise ARMENGAUD, « CULTURE – Nature et culture »
  • Paul RICŒUR, « LIBERTÉ », cf. chapitre sur « l’antinomie de la liberté et de la nature »
  • Bernard GUILLEMAIN, « COMTE AUGUSTE – – (1798-1857) », cf. chapitre sur « de la nature humaine à l’ordre social »

J’attire tout particulièrement votre attention sur les bibliographies qui concluent chacun des articles. Ces bibliographies vous permettront de relire votre sujet à la lumière d’auteurs différents que ceux que vous citez sans pour autant les exclure.

– Notions de philosophie, Tome I, sous la direction de Denis Kambouchner, Gallimard (1995), l’article de Catherine Chevalley sur « Nature et loi dans la philosophie moderne » ainsi que celui de Max Marcuzzi sur « Le genre humain »

– Dictionnaire de la philosophie, préf. d’André Comte-Sponville, Albin Michel (2000), définition « nature & culture »

Concernant le sources, je vous propose de consulter les textes d’auteurs classiques ci-dessous en privilégiant les œuvres commentées.

– ARISTOTE, Ethique à Nicomaque

Le bonheur avec Aristote : éthique à Nicomaque livres Ier, II & X, trad. de J.F. Thuriot, cop. 2011

– ROUSSEAU, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

Il existe plusieurs éditions de ce texte. Vous trouverez une édition commentée par J.F. Braunstein dans la collection « Les Intégrales de philo », publiée chez Nathan, 2010.

Je vous conseille également l’essai critique de Victor Goldschmidt, Anthropologie et politique : les principes du système de Rousseau, paru chez Vrin, 1983.

– HOBBES, Leviathan

L’édition proposée par les éditions Gallimard dans la collection « Folioplus classiques. Philosophie » : Léviathan : chapitres 13 à 1 (n°111), publiée en2007,contient un dossier et des notes replaçant l’œuvre dans l’histoire des idées

Mais aussi sur la pensée de Hobbes, voir l’ouvrage éponyme de Benoît Spinosa, Hobbes, édité aux éditions des Belles Lettres, 2014.

– KANT, Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique

L’édition proposée par les éditions Gallimard dans la collection « Folioplus classiques. Philosophie » : n°166, publiée en 2011, propose un dossier pédagogique.

– MERLEAU-PONTY, La phénoménologie de la perception, Gallimard, collection« Tel », 1976.

L’introduction à la phénoménologie de Jean-Toussaint Desanti, paru chez Gallimard en 1994 pourra vous aider à penser votre sujet sous l’angle de la phénoménologie.

– SARTRE, L’existentialisme est un humanisme

L’éditeur Ellipses a publié Sartre, L’existentialisme est un humanisme, L’être et le néant, en 2013. Cette édition propose une analyse des notions essentielles utilisées par le philosophe.

Concernant l’opposition nature/culture replacée dans une réflexion contemporaine, vous proposez de citer Philippe Descola, Par delà la nature et la culture (Gallimard, 2005). Je vous invite à prendre connaissance de cet autre titre : L’écologie des autres, paru aux Editions Quæ, 2011. En particulier, je vous recommande la lecture du chapitre, « L’écologie des autres : L’anthropologie et la question de la nature ». Ce chapitre est disponible en ligne sur la ressource CAIRN à l’adresse suivante : www.cairn.info/l-ecologie-des-autres–9782759209118-page-9.htm

Pour traiter votre sujet, la consultation de Cairn est tout indiquée. Cairn est un portail internet mis en place par quatre maisons d’édition (Belin, De Boeck, La Découverte et Erès), qui regroupe des publications francophones en sciences humaines et sociales.

Vous pourriez également vous arrêter sur la réflexion d’Etienne Bimbenet à travers l’ouvrage L ‘animal que je ne suis plus, publié aux éditions Gallimard dans la collection Folio. Essais (n°554), en 2011. Etienne Bimbenet est également l’auteur de L’ origine animale : une question philosophique, paru en 2011. Dans cet ouvrage qui constitue la thèse rendue pour obtenir son habilitation à diriger des recherches, l’auteur s’interroge sur l’origine animale de l’homme à partir des réflexions merleau-pontiennes.

Au sujet de Quine, l’ouvrage de Sandra Laugier, L’anthropologie logique de Quine, paruchez Vrin, 1992, pourrait vous apporter une éclairage précieux.

Enfin, la référence à L’enfant sauvage de Lucien Malson mais également l’éclairage par des références autres que strictement philosophiques (littéraires, cinématographiques) pourraient enrichir votre dissertation. Le film de François Truffaut, L’enfant sauvage, réalisé en 1969 pourrait peut-être servir d’illustration pour une présentation à l’oral ( ?).

Je vous conseille d’interroger en priorité le catalogue courant de votre bibliothèque afin de vérifier la disponibilité et la cote de l’ouvrage qui vous intéresse.

Pour retrouver l’ensemble de ces références, je vous conseille d’interroger le Sudoc http://www.sudoc.abes.fr. Ce catalogue collectif vous permet d’effectuer des recherches bibliographiques sur les collections des bibliothèques universitaires françaises et autres établissements de l’enseignement supérieur, ainsi que sur les collections de périodiques d’environ 2400 autres centres documentaires. Il permet également de savoir quelles bibliothèques détiennent ces documents.

Si vous souhaitez recentrer votre travail sur la philosophie de l’esprit et l’approche cognitive, vous pouvez approfondir vos recherches en saisissant les mots clés suivants : « nature » + « homme » + « esprit » / « psychologie » + « nature » + « homme ».

Je vous conseille également d’interroger « Francis », base de données bibliographiques couvrant la littérature mondiale en sciences humaines et sociales depuis 1984. Cette base analyse de plus de 4000 périodiques, ouvrages et principaux rapports et actes de conférences du domaine.

Pour toute information complémentaire ou précisions, n’hésitez à revenir vers nous.

Cordialement,

SCD de l’Université Paris 1 – Bibliothèque Cuzin
http://www.univ-paris1.fr/bibliotheques/trouver/une-bibliotheque/bibliotheque-cuzin/
Pour le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr

Nature et bonheur au XVIIIe siècle

Question : 

Bonjour,

Je suis à la recherche des ouvrages concernant « nature et bonheur », en particulier au XVIIIe siècle.

Merci.

Réponse : 

Bonjour,

Je vous recommande en premier lieu de consulter les articles « nature » et « bonheur » dans les ouvrages de référence car la présentation des concepts comporte en général un volet historique. Voyez par exemple « bonheur » et « nature » dans l’Encyclopédie philosophique universelle, publiée au Presses universitaires de France, le volume 2 intitulé Les Notions philosophiques, ainsi que dans le Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, également aux Presses universitaire de France, sous la direction de Monique Canto-Sperber. Vous trouverez une même approche, à la fois historique et conceptuelle dans des manuels comme Le Bonheur, sous la direction d’Alexander Schnell, chez Vrin en 2006, dans la collection Thema.
Pour contextualiser les deux termes, vous pouvez consulter par ailleurs les articles « bonheur » et « nature » dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert.

Sur votre sujet précisément, deux études classiques :
L’Idée de nature en France dans la première moitié du XVIIIe siècle, par Jean Ehrard, chez Albin Michel en 1994, dans la collection Bibliothèque de l’évolution de l’humanité.
L’Idée de bonheur dans la littérature et la pensée française au XVIIIe siècle, par Robert Mauzi, chez Albin Michel en 1994, dans la collection Bibliothèque de l’évolution de l’humanité.
Voyez aussi :
Les Lumières et l’idée de nature, sous la direction de Gérard Chazal, aux Editions universitaires de Dijon en 2011.
Le Sentiment de la nature en France, par Daniel Mornet, réimprimé chez Slatkine en 2000.
La Nature, dossier thématique publié par la revue Dix-huitième siècle dans son n°45 en 2013.

Vous devriez vous intéresser aux deux thématiques suivantes :
– « L’état de nature » et les polémiques qu’il soulève au XVIIIe siècle, voyez la question dans Anthropologie et politique : les principes du système de Rousseau, par Victor Goldschmidt, chez Vrin en 1974.
– Le « bon sauvage » et l’usage qui est fait de cette construction au XVIIIe siècle, voyez par exemple Louis-Armand de Lom d’Arce, baron de Lahontant : l’inventeur du bon sauvage, par Christian Desplat, chez Gascogne en 2012.

Trois auteurs peuvent retenir particulièrement votre attention :
– Rousseau, à la fois pour son anthropologie, voyez le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes et pour ses réflexions sur une éducation naturelle, voyez Rousseau, nature, and the problem of the good life, par Laurence D. Cooper, chez Pennsylvania State University Press en 1999, ou Eduquer selon la nature : seize études sur « Emile » de Rousseau, sous la direction de Claude Habib, chez Desjonquères en 2012.
– Bernardin de Saint-Pierre, voyez ses Etudes de la nature, éditées par Colas Duflo, aux Publications de l’Université de Saint-Etienne en 2007, ou le dossier que lui a consacré la Revue d’histoire littéraire de la France, dans son n°5 de 1989.
– Diderot, tant pour son recours à l’image du bon sauvage que pour sa vision matérialiste du bonheur humain, voyez l’introduction au Supplément au voyage de Bougainville, 1773, publiée par Laurence Rauline, chez Hatier en 2013, dans la collection Classiques et Cie, voyez ses Eléments de physiologie, publié par Paolo Quintili, chez Champion en 2004.

Vous recueillerez d’autres références en consultant le SUDOC, catalogue collectif des bibliothèques universitaires de France, et FRANCIS, bibliographie en sciences humaines du CNRS, si vous recherchez par la combinaison des termes suivants : « nature » ET « bonheur », « nature » ET « lumières », « nature » ET « XVIIIe » (18e, dix-huitième), « bonheur » ET « lumières », « bonheur » ET « XVIIIe » (18e, dix-huitième), « état de nature » ET « bonheur », « bon sauvage ».

Cordialement,

Bibliothèque de la Sorbonne
http://www.bibliotheque.sorbonne.fr/biu/
Pour le service Rue des facs 
http://www.ruedesfacs.fr/

Philosophie de l’écologie sur le thème des ruines urbaines

Question :

J’aimerais avoir une bibliographie pour effectuer un mémoire en philosophie de l’écologie sur le thème des ruines urbaines (disparition des villes, ruines de la modernité, la nature qui reprend ses droits…).

Réponse 1 :

Bonjour,

Pour élaborer une bibliographie sur le sujet de votre recherche, la réappropriation de la ville par la nature, je vous conseille d’interroger les catalogues des bibliothèques et les bases de données suivantes :

• Bibliothèque de la Cité de l’architecture et du patrimoine – 1 place du Trocadéro et du 11 novembre 75116 Paris – Métro Trocadéro
La bibliothèque est ouverte tous les jours sauf le mardi, de 13h à 19h (nocturne le jeudi jusqu’à 21h)
http://portaildocumentaire.citechaillot.fr/ :

Mots clés : « friches urbaines », « terrains vagues », « villes disparues, en ruines, etc. », « écologie des friches », « ruines (esthétique) »

Quelques exemples d’ouvrages consultables à la bibliothèque :

  •  Atlas of shrinking cities, Atlas der schrumpfenden Städte / Philipp Oswalt and Tim Rieniets, Herausgegeben von Philipp Oswalt and Tim Rieniets.- Ostfildern, Hatje Cantz, cop. 2006 │ Cote : 304.603 OSW
  • De la ville perdue à la ville retrouvée, la ville en devenir : actes du colloque de Saint-Lô (Manche) 29 et 30 septembre et 1er octobre 2004 / ouvrage publié sous la direction de Robert Hérin ; [organisé par le] CRESO, UMR CNRS 6590 Espaces et Sociétés, Université de Caen Basse-Normandie. – Caen : Presses universitaires de Caen, 2008 │ Cote : 711.090 46 HER
  •  Designing the reclaimed landscape / Alan Berger.- London, Taylor & Francis, 2008 │ Cote : 712.11 BER
  • Drosscape, wasting land in urban America / Alan Berger.- New York, Princeton Architectural Press, cop. 2006 │ Cote : 307.760 973 BER
  • La ferme du bonheur, reconquête d’un délaissé, Nanterre / Roger des Prés.- Arles, Actes Sud, impr. 2007.- (Coll. L’ impensé) │ Cote : 711.9 DES
  • La forêt des délaissés ou La reconquête naturelle des friches urbaines / l’Atelier.- [Paris], Institut français d’architecture, 2000 │ Cote : 711.409 44 ATE
  • Ruine / Sophie Lacroix.- Paris, Éd. de la Villette, impr. 2008.- (Coll. Passage, 15) │ Cote : 720.1 LAC
  • Shrinking cities / Philipp Oswalt.- Ostfildern-Ruit [Germany] New York, Hatje Cantz, D.A.P./Distributed Art Publishers [distributor], cop. 2005 │ Cote : 307.76 SHR (2)
  • The ruins of Detroit / Yves Marchand and Romain Meffre, with essays by Robert Polidori and Thomas J. Sugrue.- Göttingen, Steidl, cop. 2010 │ Cote : 720.77 MAR
  • Urban wildscapes / Anna Jorgensen and Richard Keenan.- London New York, Routledge, cop. 2012 │ Cote : 712.12 JOR
  • Villes fantômes de l’Ouest américain, photogr. Berthold Steinhilber, préf. de Wim Wenders, introd.de Mario Kaiser, postf. de Michael Koetzle.- Paris, EPA, 2003 │ Cote : 711.077 STE

• Sudoc (http://www.sudoc.abes.fr/). Ce catalogue collectif vous permet d’effectuer des recherches bibliographiques sur les collections des bibliothèques universitaires françaises et autres établissements de l’enseignement supérieur, ainsi que sur les collections de périodiques d’environ 2400 autres centres documentaires. Il permet également de savoir quelles bibliothèques détiennent ces documents:

Mots clés : « friches urbaines », « terrains vagues », « ruines ET villes », « villes disparues », « ruines urbaines », « ruines », « écologie des friches », « nature – -effets de l’homme »

• Archires
La base Archires est une base bibliographique produite par les écoles nationales supérieures d’architecture françaises, l’Ecole spéciale d’architecture de Paris, l’UCL Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme de Bruxelles, et la Cité de l’architecture et du patrimoine. Elle est consultable à l’adresse suivante : http://archires.documentation.equipement.gouv.fr/index.xsp:

Mots clés : « terrains vagues »

• Bibliothèque de l’Institut d’urbanisme à l’Université de Marne-la-Vallée(http://unicorn.univ-mlv.fr)

Mots clés : « philosophie de la nature », « nature- – effets de l’homme »

Cordialement,

Bibliothèque de la Cité de l’architecture et du patrimoine
http://portaildocumentaire.citechaillot.fr

Pour le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr

Réponse 2 :

Bonjour,

J’ai multiplié les requêtes dans le SUDOC, catalogue collectif des bibliothèques universitaires, dans Francis, base bibliographique du CNRS pour les sciences humaines, et Philosopher’s index, en combinant les termes « ville », « abandon », « disparition », « déclin », « décadence », « écologie », « urbain », « ruine », « modernité », « nature », « restauration », « retour », ainsi que les expressions « philosophie urbaine », friches urbaines », « catastrophes urbaines », risques urbains », « résilience urbaine » et « écologie urbaines ».

Voici une liste d’ouvrages susceptibles de vous intéresser :
Apocalypses, la disparition des villes : de Dresde à Detroit, 1944-2010, par Alain Sayag, chez Democratic Books en 2011, catalogue d’une exposition photographique
Ruines, par Michel Makarius, chez Flammarion en 2011, dans la collection Champs. Arts
Entre trace(s) et signe(s) : quelques approches herméneutiques de la ruine, sous la direction de Silvia Fabrizio-Costa, chez Peter Lang en 2005
Ecologies urbaines, sous la direction d’Olivier Coutard et Jean-Pierre Lévy, chez Economica-Anthropos en 2010, dans la collection Villes
Ecologie urbaine : entre la ville et la mort, par Jacques Vicari, chez Infolio en 2008, dans la collection Illico
De la ville perdue à la ville retrouvée : la ville en devenir, sous la direction de Robert Hérin, aux Presses universitaires de Caen en 2008
Les Risques urbains, par Jocelyne Dubois-Maury et Claude Chaline, chez Armand Colin en 2004 dans la collection U. Géographie
Ce que nous disent les ruines : la fonction critique des ruines, par Sophie Lacroix, chez l’Harmattan en 2007, dans la collection Ouverture philosophique
Dead cities, par Mike Davis, aux Prairies ordinaires en 2009, dans la collection Penser-Croiser

Je vous recommande en outre les ouvrages de Chris Younès sur la philosophie de la ville, par exemple Ville contre nature : philosophie et architecture, à la Découverte en 1999, dans la collection Armillaire, et les ouvrages de Catherine Larrère en philosophie de l’environnement, par exemple Du bon usage de la nature : pour une philosophie de l’environnement, chez Flammarion en 2009, dans la collection Champs. Essais.
Vous pouvez également retourner aux textes fondateurs de J. Baird Callicot, malheureusement peu traduits en français.

Le résultat n’est pas vraiment probant. Je peux approfondir les recherches si vous explicitez davantage ce que vous entendez par « ruines de la modernité » ou si vous pouvez m’indiquer en exemple des manifestations du phénomène que vous souhaitez analyser, ou encore d’auteurs qui en auraient développé le motif littéraire, la prédiction ou l’utopie.

Cordialement,

Bibliothèque de la Sorbonne
https://www.biu.sorbonne.fr/

Pour le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr

Accès aux revues « Science » et « Nature »

Question :

Bonjour,

je n arrive pas à accéder en ligne aux articles de la revue Science ou Nature. Hors, ces revues me sont nécessaires dans le cadre de ma recherche.

Comment faire?

Je vous remercie.

Réponse :

Bonjour,

L’accès électronique à la revue « Science » est payant. Vous trouverez sur la page suivante la liste des bibliothèques qui y sont abonnées :

http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=7/TTL=1/PRS=HOL/SHW?FRST=1

Il en est de même pour l’accès à la revue « Nature ». Voici la liste des bibliothèques qui l’offrent :
http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=6/TTL=1/PRS=HOL/SHW?FRST=1

Vous pouvez vous rendre dans les établissements parisiens qui possèdent la revue papier afin d’effectuer des photocopies :
http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=8/TTL=1/PRS=HOL/SHW?FRST=1
http://www.sudoc.abes.fr/DB=2.1/SET=9/TTL=1/PRS=HOL/SHW?FRST=1

Si un établissement provincial uniquement possède l’article recherché, vous pouvez avoir recours au prêt entre bibliothèques (PEB). Ce service permet à un réseau de bibliothèques et centres de documentation d’effectuer ou de recevoir des demandes de fourniture de documents, qu’il s’agisse de reproductions ou d’originaux. Renseignez-vous auprès de votre bibliothèque pour en connaître les modalités.

Cordialement,
Le service Rue des facs

http://www.ruedesfacs.fr

Réaliser un exposé sur la nature

Question :

Bonjour,

avec mon groupe de TD nous avons un exposé à faire sur la nature.

Réponse :

Bonjour,

Pour votre exposé, commencez par définir la notion de Nature qui revêt plusieurs sens en utilisant un dictionnaire.

Étant donné que vous êtes en licence de communication, je vous conseillerais de prendre la Nature dans son sens physique : « Ce qui, dans l’univers, se produit spontanément, sans intervention de l’homme; tout ce qui existe sans l’action de l’homme », « . (Le Petit Robert 2011) et d’axer votre exposé sur l’environnement et l’écologie.

Vous pourrez ainsi aborder les thèmes de biodiversité ; protection de la nature; changement climatique ; pollution ; éducation/sensibilisation ; modes de consommation et de gestion des ressources naturelles…

Trouvez une problématique :
1) Par exemple la conservation et la gestion des ressources naturelles : est-ce suffisant pour assurer le minimum de biens et de services nécessaires aux hommes ?

2) Autre exemple : l’extinction en masse des espèces, les crises écologiques induites par les changements climatiques.

Pensez aux sommets comme le Sommet de Rio de Janeiro sur le développement durable ou le Grenelle environnement, et aborder les actions politiques des acteurs (associations, Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement http://www.developpement-durable.gouv.fr/, Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire http://agriculture.gouv.fr/).

Concernant les outils bibliographiques, consultez dans un premier temps « l’Encyclopaedia Universalis ». En tapant « Nature », vous allez pouvoir définir la notion et trouver de nombreux articles qui vous permettront de trouver un angle et une problématique.
Consultez ensuite la presse généraliste ou spécialisée en utilisant des outils comme « Factiva » ou « Europresse » qui vous permettront de trouver des articles récents issus de grands titres de la presse nationale comme Le Monde, Libération, Le Figaro
Consultez les sites des Ministères cités ci-dessus pour la politique en matière d’écologie, de développement durable…
Pour les ouvrages, utilisez le catalogue de votre bibliothèque et tapez des mots clés (écologie, développement durable, politique etc) dans « Mots du titre » puis dans « Sujet » pour élargir votre recherche.

N’hésitez pas à me recontacter si vous souhaitez d’autres renseignements et outils bibliographiques.

Cordialement,
Le service Rue des facs

http://www.ruedesfacs.fr