L’Indépendance des labels de musique

Question :

Bonjour,

Je commence mes recherches pour mon mémoire de M2 Ingénierie de Projets Culturels et Interculturels à Bordeaux. Je souhaite questionner la notion d’indépendance des labels de musique. Plus précisément, j’aimerai comprendre comment un label de musique indépendant défend ses valeurs esthétiques tout en respectant son modèle économique. Les domaines de l’économie de la musique, et de l’esthétisme des labels indépendant entrent donc en jeu. La littérature concernant ces domaines est assez réduite, qu’est-ce que vous me conseillerez?

Je vous remercie par avance pour votre réponse.

Réponse : 

Bonjour,

Jeanne Menj Flying vinyl records on a wall - Street Art rue Oberkampf, Paris - Black bird by Kesa on flikr

Merci de votre intérêt pour Rue des Facs.
Je vous conseille de rechercher tout d’abord dans les catalogues de bibliothèques, principalement le catalogue du Sudoc si ce n’est déjà fait.

La recherche par sujets peut vous donner quelques références sur les labels de musique et en particulier les labels indépendants.
Vous pouvez élargir à des sujets plus vastes comme l’économie de la musique, la socio-économie, l’esthétique, etc.

Musique — Aspect économique — France
Musique — Industrie et commerce — France
Disques — Industrie et commerce — France — 21e siècle — Thèses et écrits académiques
Musique — Industrie et commerce — France — 21e siècle — Thèses et écrits académiques

Voir aussi :

Disques
Magasins de disques
Pochettes de disques
Producteurs de disques

Termes génériques : Enregistrements sonores — Industrie et commerce

Formes rejetées :

Compagnies discographiques
Fabricants de disques
Industrie du disque
Maisons de disques
Sociétés discographiques

Voici quelques références de travaux universitaires et quelques ouvrages généraux trouvés par ce biais :

– Les labels communautaires [Texte imprimé] : outil de production pour les artistes : les labels communautaires ont-ils réellement modifié la production pour les artistes? / Cécile Hannoun ; sous la direction de Gilles Bressand. – [S.l.] : [s.n.], 2010. – 1 vol. (134 p.) : ill. ; 30 cm. – Annexes. Bibliogr. p. 65-70. – Mémoire de master professionnel 2e année : Administration et gestion de la musique : Paris 4 : 2010

– Quel futur pour les labels indépendants de l’industrie phonographique française ? [Texte imprimé] / Aymeric Monsegur. – [S.l.] : [s.n.], 2005. – 1 vol. (86 f.) ; 30 cm. – Mémoire de DESS : Propriété intellectuelle et communication : Bordeaux 4 : 2005

Mots clés : disques indépendants

– Les pouvoirs publics face aux difficultés des indépendants de l’industrie du disque en France [Texte imprimé] : la mise en œuvre d’une véritable politique culturelle du disque n’aura (vraiment) pas lieu : preuve que la diversité musicale ne vaut pas la belle Hélène… / Mathilde Cramet. – Grenoble : IEP, 2003. – 204 p. ; 30 cm. – Mémoire : Science politique : Grenoble, IEP : 2003. – Séminaire : « Politiques culturelles : controverses et recompositions » dir. par J. Guibal et G. Saez. – Bibliogr. p. 135-142
Loc : GRENOBLE-Sciences Po

Les allumés du jazz 98/99 : 36 labels indépendants. – Paris : Borgers, 1998 (45-Malesherbes : Impr.Maury). – 1 vol. (434 p.) : couv. coul. ill., ill. ; 24 cm.
(br.) : Ollivier, Stéphane (1967-….). Auteur
Loc : NANCY-UL-BUFR MUSICOLOGIE

TOURS-Bib. Musicale de Touraine

– Socio-économie de la musique en France [Texte imprimé] : diagnostic d’un système vulnérable / [la Documentation française] ; [réd. par] Mario d’Angelo ; préf. de Stélio Farandjis ; annexes rassemblées par Paul Vespérini. – Paris : la Documentation française, 1997 (Paris : Impr. Maulde et Renou). – 1 vol. (190 p.) : tableaux ; 24 cm. – (Les Etudes de la Documentation française, Société, ISSN 1152-4677). – Paraît simultanément dans le périodique « Notes et études documentaires », ISSN 0029-4004, no 5050, 1997.
ISBN 2-11-003704-0 (br.) : 120 F. – EAN 9782110037046

– La menace fantôme [Texte imprimé] : les industries culturelles face au numérique / Emmanuel Durand. – Paris : Presses de Sciences Po, DL 2014, cop. 2014 (14-Condé-sur-Noireau : Impr. Corlet). – 1 vol. (139 p.) ; 18 cm. – (Nouveaux débats ; 39). – Bibliogr. p. [141]. Notes bibliogr..
ISBN 978-2-7246-1630-9 (br.) : 14 EUR. – EAN 9782724616309

Espérant que ces premières pistes vous seront utiles.

Bien cordialement

Service commun de la documentation de l’université Paris  IV
Sorbonne (Bibliothèque Michelet)
http://www.paris-sorbonne.fr/les-bibliotheques/
Pour le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr

La partition de « Over the Rainbow »

Question :

Bonjour,
je fais mon memoire sur la chanson « somewhere over the rainbow ». J’aimerais savoir ou je peux trouver la partition originale et s’il en existe une version numerisée.

Réponse :

Bonjour,

Tout d’abord, je vous rappelle que notre service ne fournit pas de documents, mais uniquement des indications pour vous aider dans vos recherches documentaires.
La chanson Over the Rainbow, composée par Harold Arlen et dont les paroles sont de Edgar Yipsel Harburg, est sortie en 1939 et a connu de nombreuses interprétations.
Hélas, étant donné que la durée de protection des droits (copyrights) aux Etats-Unis est de 95 années post-mortem, il ne nous est pas possible de vous indiquer une version numérisée.
Il vous faut vous rendre par exemple dans une médiathèque possédant un fonds musique suffisamment fourni en partitions (la médiathèque musicale de Paris est un exemple, mais toute grande ville en Europe devrait en posséder un exemplaire dans l’une de ses bibliothèques).
Vous indiquez résider en Allemagne. Le catalogue de recherche fédérée de la bibliothèque de l’université de Karlsruhe (KVK – Karlsruher Virtueller Katalog) vous permettra de faire une recherche dans la plupart des bibliothèques en un clic : http://www.ubka.uni-karlsruhe.de/kvk_en.html.
Indiquez simplement dans le champ recherche par « mots du titre » l’intitulé « Over the Rainbow », ainsi que les noms d’auteurs de le champ adéquat.
Enfin, sachez que vous avez le droit de copier un document soumis au droit d’auteur pour votre usage privé. Vous pouvez donc parfaitement faire une photocopie de cette partition à titre personnel.

Cordialement,
Le service Rue des facs

http://www.ruedesfacs.fr