La réception de l’œuvre de Luís de Camões

Question :

Je suis en train de soutenir un projet de recherche par rapport aux lecteurs français de Luís de Camões. La période que j’envisage c’est du XVIe jusqu’au début du XXe, comprenant tant la réception critique que fictionnelle. De cette façon, je voudrais savoir où je pourrais retrouver et accéder à ce genre de document.

J’ai besoin aussi de la thèse suivante : GALLUT-FRIZEAU, Anne. « Camões en France (1600-1860) ». Thèse pour le doctorat d’état. Université Sorbonne Nouvelle, Paris III, 1972. Je vous en remercie.

Cordialement.

Réponse :

Bonjour,

La thèse d’Anne Gallut que vous recherchez est disponible à la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne sous la cote suivante : W 4= 1972 (49 1-2). Pour les les conditions d’accès à la Bibliothèque voir ce lien : http://www.bibliotheque.sorbonne.fr/biu/spip.php?article2

Sur votre thème, l’article de Roger Bismut, « Camoes en France », in Arquivos do Centro Cultural Portugues (Paris, France) (ACCP) de 1981; n° 16, pp 723-753, pourra vous fournir des pistes.
Ce titre est consultable à la Bibliothèque de Portugais de l’Université de Paris 3, sous la cote PP-192.

En espérant une bonne réception

Cordialement,
Le service Rue des facs

 http://www.ruedesfacs.fr

Traduction du livre de Politique d’Aristote par Nicole Oresme (1374)

Question :

Moyen Age (XIVe siècle). Sujet de mémoire : traduction du livre de Politique d’Aristote par Nicole Oresme (1374).

Réponse 1 :

Bonjour,
Voici quelques orientations bibliographiques relatives à votre sujet.
Il y a trois outils de référence que vous vous devez de consulter :
• La plus commune est la base de données bibliographiques « BREPOLiS Medieval Bibliographies » (près de 450000 ‘entrées’ ; si vous n’y aviez pas accès à partir de votre université – la page http://www.info-bib.uvsq.fr/?page_id=1233 ne répond pas au moment où je vous écris – sachez du moins que vous y avez accès notamment à la BIU Sorbonne (http://www.sudoc.fr/093015100), à la BnF et à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes). Pour cerner au mieux votre sujet, interrogez en « Recherche avancée » sur les termes « oresm* » en « Recherche libre » et « politi* » en « Recherche thématique – précise » : vous obtiendrez 20 réponses ; à noter en particulier les articles de Serge Lusignan, « Lire, indexer et gloser: Nicole Oresme et la Politique d’Aristote » dans L’Ecrit dans la société médiévale. Divers aspects de sa pratique du XIe au XVe siecle: textes en hommage à Lucie Fossier. Ed. Caroline BOURLET and Annie DUFOUR. Pp. 300. Paris: Editions du C.N.R.S., (1991) 167-181 – et de Charles Brucker, « Aspects du vocabulaire politique et social chez Oresme et Christine de Pizan: vers une nouvelle conception de l’Etat et de la société », dans Cahiers de recherches médiévales (XIIIe-XVe siècles), 8 (2001) 227-249.
• La plus pointue pour cette période est la « Bibliographie annuelle du Moyen Age tardif », 21 volumes parus, classement par auteurs, sans cumulatif, à consulter sous son unique forme papier ; sa qualité est remarquable (http://www.sudoc.fr/032996063).
• Très important également, le « MEL » (Medioevo latino) ou « Bollettino bibliografico della cultura europea da Boezio a Erasmo (secoli VI al XV) » (300000 références bibliographiques) existe sous forme papier (http://www.sudoc.fr/039592588) et électronique (accessible via la BIU Sorbonne et l’IRHT).
Enfin je vous signale un excellent article repéré en ligne, récent, précis mais aussi synthétique et doté d’une abondante bibliographie (http://independent.academia.edu/FrancescoGregorio/Papers/33
8060/Frankreich_im_14._Jahrhundert._Nicole_Oresme
), non référencé dans BMB : Francesco Gregorio, « Frankreich im 14. Jahrhundert: Nicole Oresme », published in: Ch. Horn & A. Neschke-Hentschke (Hrsg), Politischer Aristotelismus. Die Rezeption der aristotelischen ‘Politik’ von der Antike bis zum 19. Jahrhundert, Stuttgart, Metzler Verlag, 2008, p. 140-161.
Pour finir ou pour mémoire, l’édition de référence : http://www.sudoc.fr/020444184.

Cordialement,
Le service Rue des facs

 http://www.ruedesfacs.fr

Réponse 2 :

Bonjour,

En complément des références aux bibliographies en histoire médiévale qui figurent dans la réponse précédente, je vous suggère de consulter également :

  • Pour une approche généraliste, Francis, bibliographie du CNRS en sciences humaines (84 résultats pour « oresme » en terme générique).
  • Pour une approche philologique, l’Année philologique (32 résultats pour « oresme » en terme générique).
  • Pour une approche philosophique, Philosopher’s index et Philosophy research index (respectivement 38 et 62 résultats pour « oresme » en terme générique).

Ces bibliographies sont disponibles – comme celles qui figurent dans la réponse précédente – sur le site de la Bibliothèque interuniversitaires de la Sorbonne. Elles sont accessibles pour une interrogation à distance aux lecteurs inscrits à la bibliothèque. S’y trouve aussi proposée l’Encyclopedia of medieval philosophy qui comporte de nombreux articles sur Nicolas Oresme et sur l’aristotélisme médiéval.

A titre indicatif, les références qui peuvent vous intéresser :

  • Oresme’s Livre de politiques and the France of Charles V, par S. M. Babbitt, dans Transactions of the American Philosophical Society, vol. 75/1985, p. 1-158
  • Nicole Oresme traducteur d’Aristote, par J. Quillet, dans Cahiers du Séminaire d’épistémologie et d’histoire des sciences de l’Université de Nice, vol. 18/1985, p. 76-88
  • Un Commentaire médiéval de la doctrine aristotélicienne de la Justice, par J. Quillet, dans Senefiance, vol. 16/1986, p. 283-291
  • A Second instruction to the reader from Nicole Oresme, translator of Aristotle’s Politics and Economics, par C. R. Sherman, dans The Art bulletin, vol. LXI/1979, p. 468-469
  • L’Ottavo libro della « Politica» di Aristotele : il testo e le traduzioni : indagine preliminare sulle fonti (XIII-XV secolo), par F. Alberto Gallo, dans Schede medievali, vol. 24-25/1993, p. 118-126
  • Aristotelismo e altre tradizioni nel commento di Nicola Oresme all’ottavo libro della « Politica », par Mauro Letterio, dans Gli antichi e noi : scritti per A. M. Battegazzore, sous la direction de Luciano Malusa, chez Brigati en 2009, vol. 2, p. 525-540
  • Naturaleza y comunidad : una aproximacion a la recepcion medieval de la Politica : Tomas de Aquino y Nicolas de Oresme, par Daniel Mansuy Huerta et Antonio Tursi, dans Patristica et Mediaevalia, vol. 31/2010, p. 121-123
  • Les comptes-rendus de la publication par Albert Douglas Menut du Livre de politiques d’Aristote , chez American Philosophical Society en 1970, dans 1° American historical review, vol. LXXVII/1972, p. 125-126, par White, 2° dans Revue philosophique de Louvain, vol. LXXII/1974, p. 217, par Pattin, 3° dans Scriptorium, vol. XXVIII/1974, p. 422, par Jodogne

Pour l’étude du contexte, je vous renvoie à :

  • Imaging Aristotle : verbal and visual representation in fourteenth-century France, par Claire Richter Sherman, chez University of California Press en 1995
  • Medieval Aristotelianism and its limits : classical traditions in moral and political philosophy : 12th-15th centuries, par Cary J. Nederman, chez Variorum en 1997
  • Ch. Flüeler, dans Rezeption und Interpretation der aristotelischen Politica im späten Mittelalter, chez Grüner en 1992, ou The Reception of Aristotle’s politics in the Middle Ages, dans Vivarium, vol. 40/2002, p. 1-13, ou Mittelalterliche Kommentare zur « Politik » des Aristoteles und zur Pseudo-aristotelischen « Oekonomik », dans Bulletin de philosophie médiévale, vol. 29/1987, p. 193-229

S’agissant des sources, outre le manuscrit 223 d’Avranches qui a servi à l’édition du texte en 1970 par A. D. Menut qui vous est signalée dans la réponse précédente, le catalogue Calames mentionne :

  • Politiques et Economiques d’Aristote, traduction françaises de Nicole Oresme avec glose, à la bibliothèque du château de Chantilly, Ms 279
  • Aristote, Politique, traduction française par Nicole Oresme, à la bibliothèque Sainte-Geneviève, Ms 1014

La Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne possède dans ses incunables : Le livre des politiques daristote, par Aristote, traduit et commenté par Nicolas Oresme, paru à Paris le 8 août 1489, chez Antoine Caillaut et Guy Marchant, pour Antoine Vérard, VCINC 41.

Je vous recommande en dernier lieu de consulter le catalogue de la bibliothèque du Saulchoir qui détient d’importantes collections touchant la philosophie médiévale.

Cordialement,
Le service Rue des facs

http://www.ruedesfacs.fr