Le cadre préfectoral Alain Mossé et la déportation d’enfants juifs

Question :

Je cherche des informations sur Alain Mossé jeune cadre préféctoral ayant démissionné, responsable de l’oeuvre des enfants juifs OSE. Arrêté à Chambery et déporté.

Réponse :

Bonjour,

Vous trouverez des informations biographiques sur la base biographique des victimes de la Shoah, résistants et Justes de France établie par le Mémorial de la Shoah-Centre de documentation juive contemporaine :

« Alain MOSSE né(e) le 15/06/1920 à Paris (France) . A été victime sous le nom Alain MOSSE.

Son secteur d’activité était : Chambéry sur une période De 1942 au 8 février 1944, date de son arrestation. A eu comme résponsable Direction OSE Chambéry.

Alain Mossé, ancien chef de cabinet du préfet de Savoie, est limogé suite aux lois d’exclusion de Vichy. Il met aussitôt ses compétences au service de la communauté juive (direction de l’OSE) à Montpellier, puis à Chambéry et à Aix-les-Bains. Grâce aux contacts qu’il a conservés, dont M. Dumas, son proche collaborateur à la préfecture, il peut fournir à la Résistance des documents permettant de soustraire des Juifs étrangers à la police de Vichy. Il seconde MM. V. Crener et J. Milhier à la direction de l’OSE, direction Santé. La situation devenant de plus en plus critique, il resta volontairement seul pour continuer à distribuer des fonds, à camoufler les enfants qu’il dirige sur le circuit Garel pour les faire passer en Suisse. Le 8 février 1944, le personnel de l’OSE de Chambéry est arrêté. Alain Mossé, interrogé longuement et brutalement par le SS Aloïs Brunner en personne, ne donne aucun renseignement. Il se rend compte que les Allemands connaissent l’activité de camouflage de la maison d’enfants de Limoges à Poulouzat et parvient à faire passer un message pour prévenir M. Borel de l’OSE. En quarante-huit heures, toutes les maisons d’enfants sont évacuées. Alain Mossé et ses collaborateurs sont dirigés sur Drancy, puis déportés vers Auschwitz le 7 mars 1944 par le convoi 69. Aucun d’entre eux ne reviendra. Numéro du dossier d’Alain Mossé déposé au Mémorial de la Résistance Juive en France à Yad Vashem Jérusalem : 146.

Déporté le 7 mars 1944 par le convoi 69 vers Auschwitz. Il n’est pas revenu. « 

Source : http://mms.pegasis.fr/jsp/core/MmsRedirector.jsp?id=365&typ
e=RESISTANT

Une notice est également disponible dans le titre suivant :

Anthologie des écrivains français morts à la guerre : 1939-1945 / publiée par l’ Association des écrivains combattants. – Paris : Albin Michel, 1960.

A Lyon, cet ouvrage est consultable dans les bibliothèques suivantes :

Bibliothèque InterUniversitaire de lettres et sciences humaines (http://biu.ens-lsh.fr), cote : 099211
Bibliothèque de l’INRP, (http://www.inrp.fr/bibliotheque), cote : 139062
Bibliothèque du Centre d’histoire de la résistance et de la déportation, cote : HR423.3 ANT
BM de Lyon, Part-Dieu, cote : A017234 ou A487087

En espérant une bonne réception.
Cordialement,
Le service Rue des Facs

http://www.ruedesfacs.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.