Première Guerre mondiale et gueules cassées

Question :

Pour m’aider dans mes recherches de TPE, j’ai besoin de renseignements sur l’intégration des mutilés et gueules cassées après la première guerre mondiale. Qu’est-ce qui a été mis en place pour faciliter cette intégration ? Comment les traumatisés psychologiquement ont réussi à continuer à vivre après la guerre ?

Réponse :

Bonjour,

Si vous cherchez des renseignements synthétiques sur le sujet qui vous intéresse, la lecture de l’ouvrage de Sophie Delaporte, Gueules cassées de la Grande guerre (Agnès Viénot, 2004) vous suffira sans doute.
Vous trouverez dans le Catalogue Collectif de France (CCFR) — interface d’interrogation unique de trois grands catalogues français, le catalogue des fonds des bibliothèques municipales rétroconvertis, BnF catalogue général et le catalogue du Système universitaire de documentation ; adresse: http://ccfr.bnf.fr/ — la liste des bibliothèques qui conservent cet ouvrage.
Si vous souhaitez d’autres références (fort nombreuses sur ce sujet), je vous invite à consulter ce même catalogue avec les mots clés « invalides de guerre » ou même « gueules cassées ».
Par ailleurs, si vous êtes en région parisienne, les collections de la BDIC (Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, située sur le campus de l’université de Nanterre mais ouverte à tous les publics, cf. http://www.bdic.fr ; renseignements à distance : http://www.bdic.fr/index.php?option=com_artforms&formid=6&I
temid=442
) vous seront utiles. Cette bibliothèque dispose de collections très complètes sur la Grande Guerre et ses conséquences.

Je vous recommande notamment la consultation — qui, de fait, nécessite un déplacement sur place — de son catalogue matière sous forme de fichier papier. Vous y trouverez, dans le fichier France, à la rubrique Questions sociales / Victimes de guerre, les références de tous les documents sur le sujet (sources primaires, publications d’associations de mutilés par exemple, ou études) conservés à la BDIC.

Attention : cette bibliothèque ne pratique que la consultation sur place.
Cordialement,
Le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.