Sur la non-violence

Question :

Etudiant en M1 de Philosophie éthique et politique, je suis un séminaire sur les questions de justice sociale et de justice globale que je dois valider par un mini-mémoire de 10 à 15 pages.
Je souhaite le faire sur le thème de la non-violence, démarche utilisée par Gandhi, Luther-King, etc. pour lutter contre les injustices politiques (la colonisation, l’inégalité des droits politiques) mais aussi contre les injustices sociales (ségrégation raciale, inégalités hommes/femmes, pauvreté…). Je souhaite donc étudier d’un point de vue philosophique les présupposés anthropologiques, moraux et politiques sous-jacents, afin de déterminer précisément quelle vision de l’homme, de la société, de la justice et de la politique est supposée par une démarche non-violente.
La littérature sur la non-violence est prolifique mais il s’agit essentiellement de biographies ou d’essais à portée essentiellement historique. Je n’ai trouvé pour l’instant qu’un seul ouvrage véritablement philosophique qui analyserait la notion et non simplement l’évènement : Sur les chemins de la non-violence : études de philosophie morale et politique de Bernard Quelquejeu.
Existe-t-il d’autres ouvrages véritablement philosophiques sur la question et si possible qui aient en plus une approche en termes de justice sociale ? Il me suffit d’abord d’avoir en gros trois ouvrages de référence sur ce sujet.
Merci d’avance pour aide précieuse.

 

Réponse :

Bonjour,
Outre, Sur le chemin de la non-violence, de Bernard Quelquejeu, que vous
connaissez déjà, et La Non-violence, de Christian Mellon et Jacques
Semelin, aux PUF en 1994 dans la collection Que sais-je ?, qui vous donnera
une vue d’ensemble, je vous suggère :

 1. Pourquoi désobéir en démocratie ?, de Sandra Laugier et Albert Ogien, à
La Découverte en 2011. En effet, les notions de désobéissance civile /
civique et de résistance civile / civique sont mieux élaborées en
philosophie politique que celle de non-violence tout en reprenant son
contenu.
 Pour compléter :
–       Obéir et désobéir : le citoyen face à la loi, sous la direction de
Pierre-Arnaud Perrouty, aux Edition de l’Université de Bruxelles en 2000
dans la collection « Philosophie politique et juridique »
–       La Désobéissance civile : approches politique et juridique, sous
la direction de David Hiez, aux Presses universitaires du Septentrion en
2008 dans la collection « Espaces politiques »
–       « Looking forward to justice : Rawlsian civil disobedience and its
non-Rawlsian lessons », par Andrew Sabl, dans Journal of political
 philosophy, vol. 9/3 de septembre 2001 (p. 307-330)
–       les textes classiques de Henry David Thoreau, par exemple : La
 Désobéissance civile, chez Mille et une nuits en 1999 dans la collection « La
Petite collection « 

 2. Sur la non-violence stricto sensu, voyez les multiples écrits de
Jean-Marie Muller, entre autres :
–       L’Impératif de désobéissance : fondements philosophiques et
 stratégiques de la désobéissance civile, en 2011
–       Choisir la non-violence pour rendre possible un autre monde, en
2006
–       Comprendre la non-violence, en 1995
–       Le Courage de la non-violence : la conscience et le monde, en 2001
–       Le Courage de la non-violence : nouveau parcours philosophique, en
2008
–       Le Défi de la non-violence, en 1976
–       Délégitimer la violence, en 2004
–       Dictionnaire de la non-violence, en 2005
–       Entrer dans l’âge de la non-violence : agir avec sagesse et
 efficacité, en 2011
–       Le Principe de non-violence : parcours philosophique, en 1995
–       Le Principe de non-violence : une philosophie de la paix, en 1999
–       Simone Weil : l’exigence de non-violence, en 1991
–       Stratégie de l’action non-violente, en 1981
–       Vers une culture de non-violence, en 2000

 Deux pistes supplémentaires :
–       La Relation infinie, de Daniel Vigne, au Cerf en 2008 et 2010 dans
la collection « Passages », sur la philosophie de Lanza del Vasto
–       Spiritual and political dimensions of nonviolence and peace, sous
la direction de David Boersema et Katy Gray Brown, chez Rodopi en 2006

Cordialement,
Le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.