Quelle est la différence principale entre le bouddhisme et le taoïsme ?

Question : 

Bonjour,

Quelle est la différence principale entre le bouddhisme et taoïsme ?

Cordialement,

Réponse : 

by Gisling CC - Yungang Grottos
A zaojing depicting a taijitu surrounded by the bagua by Kunwi -  CC

Madame,

Répondre à votre question, « Quelle est la différence principale entre le bouddhisme et taoïsme ? », est rien moins qu’évident.

Le taoïsme et le bouddhisme diffèrent profondément ; la liste de leurs points communs serait nettement moins longue que celle de leurs différences. Peut-être ont-ils en commun l’impermanence mais sinon ce ne sont ni les mêmes systèmes de pensée, ni les mêmes cosmologies, ni les mêmes rites, ni les mêmes religions ; leurs buts diffèrent tout comme leur conception de l’homme ou du sacré. Et ni le bouddhisme ni le taoïsme ne sont unifiés : maintes écoles se côtoient et évoluent différemment au fil du temps et de leur localisation. Si le Japon a tenté un syncrétisme des deux, vous remarquerez que chacun a ses préférences en fonction des moments de la vie, les fêtes gaies penchant plutôt du côté du taoïsme quand les événements tragiques font se tourner vers le bouddhisme.

■ Afin de vous permettre de mieux comprendre ces deux « écoles », je vous propose de commencer par lire les articles de l’Encyclopedia universalis, facilement consultables par le biais de votre centre documentaire :

– Schipper Kristofer, « Taoïsme », Encyclopedia universalis, 14 ff.
– Bareau André, Naudou Jean, Bechert Heinz, « Bouddhisme (histoire) », Encyclopedia universalis, 27 ff.
– Filliozat Jean [et al.], « Bouddhisme (les grandes traditions) », Encyclopedia universalis, 54 ff.
– Grégory Claude, « Zen », Encyclopedia universalis, 28 ff.

■ Vous trouverez également de quoi alimenter votre réflexion dans les ouvrages suivants :

– Droit Roger-Paul (dir.), Philosophies d’ailleurs, t. 1, Les Pensées indiennes, chinoises et tibétaines, Paris, Hermann, 2009.
– Russ Jacqueline (dir.), Histoire de la philosophie, t. 1, Les Pensées fondatrices, Paris, Armand Colin, 2004.
– Lacrosse Joachim (dir.), Philosophie comparée, Grèce, Inde, Chine, Paris, Vrin, 2005.
– Golliau Catherine (dir.), Les Religions d’Asie : hindouisme, bouddhisme, taoïsme : les textes fondamentaux commentés, Paris, Tallandier, 2006.
– Javary Cyrille, Les Trois Sagesses chinoises : taoïsme, confucianisme, bouddhisme, Paris, Albin Michel, 2012.
– Lavis Alexis, L’Espace de la pensée chinoise : confucianisme, taoïsme, bouddhisme, Escalquens, Oxus, 2010.
– Amis d’Hermès (dir.), Le Maître spirituel dans les grandes traditions d’Occident et d’Orient, Bruxelles, Hermès, 1967.

■ Spécifiquement sur la tradition japonaise, je vous signale plus particulièrement :

– Watts Alan, Le Bouddhisme zen, trad. Pierre Berlot, Paris, Payot, 1972.
– Hoover Thomas, L’Expérience zen, trad. Nelly Lhermillier & Marc de Smedt, Paris, Albin Michel, 1989.
– Yan Chan, La Voie du bambou, Paris, Almora, 2008.
– Bodhidharma, Le Traité de Bodhidharma, trad. Bernard Faure, Paris, Le Mail, 1986.

Vous pourrez aisément localiser les bibliothèques qui possèdent ces ouvrages en utilisant le sudoc (http://www.sudoc.abes.fr/. Ce catalogue collectif vous permet d’effectuer des recherches bibliographiques sur les collections des bibliothèques universitaires françaises et autres établissements de l’enseignement supérieur, ainsi que sur les collections de périodiques d’environ 2400 autres centres documentaires.)

Si ce domaine vous intéresse particulièrement, le centre documentaire de la Bulac me paraît le plus indiqué : http://www.bulac.fr/.

En espérant que cette réponse vous permettra d’avancer dans « la voie », je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements.

Bibliothèque de l’UFR de philosophie
http://www.paris-sorbonne.fr/bibliotheque-generale-de
Pour le service Rue des facs
http://www.ruedesfacs.fr



Citer ce billet
ruedesfacs (2015, 29 janvier). Quelle est la différence principale entre le bouddhisme et le taoïsme ? Le carnet de Rue des facs. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ttff